• Accueil
  • > Archives pour décembre 2009
( 6 décembre, 2009 )

EPAULE D’AGNEAU SUR LIT DE POMMES DE TERRE

Cette recette est familiale avec quelques variantes personnelles, dans la famille on l’appelle l’épaule d’agneau jaja qui est un diminutif de notre nom.

C’est facile à faire, il faut avoir un robot pour trancher les pommes de terre sinon c’est la galère. Que dire d’autre?  Ah oui, ce n’est pas vraiment diététique…mais vraiment bon!

Tant pis, le soir c’est une soupe de légumes SANS BEURRE NI CREME et un yaourt mais pas un yaourt avec 3 grosses cuillères de confiture sous prétexte qu’on ne met pas de sucre.

 

Pour 5 ou 6 personnes

  • 1 belle épaule d’agneau sans l’os plat
  • 2,5 k de pommes de terre à chair fondante
  • 1 petite brique de crème liquide à 15%
  • 1 tête d’ail
  • Lait
  • Sel, poivre, noix de muscade

 

    1. Peler les pommes de terre,  les couper en rondelles au robot avec la grosse grille (rondelles plus larges) et les mettre dans 1 grand plat à gratin de préférence en pyrex ou en terre. Les saler et poivrer, mettre un peu de noix de muscade.
    2. Eplucher l’ail, en garder 2 gousses et hacher le reste.
    3. Mettre la crème dans une petite casserole avec l’ail hachée et faire chauffer.
    4. Quand la crème est chaude, la verser sur les pommes de terre, compléter avec du lait froid quasiment jusqu’à hauteur des pommes de terre.
    5. Ailler l’épaule d’agneau avec les 2 gousses d’ail non hachées, la saler et poivrer. Creuser légèrement les pommes de terre (faire une sorte de nid) et y déposer l’épaule côté peau au dessus.
    6. Enfourner à four chaud (180 d°) chaleur tournante de préférence pour 1h30.

 

A mi cuisson il faut tourner l’épaule et remuer les pommes de terre en faisant passer vers les bords celles qui sont au milieu, elles cuisent moins bien sous l’épaule qu’à côté.

Découper l’épaule, la présenter sur un plat de service mais laisser les pommes de terre dans leur plat de cuisson.

Déguster avec un bon vin rouge évidemment.

 

 

 

 

( 6 décembre, 2009 )

SOURIS D’AGNEAU

Pour ceux qui ne le sauraient pas la « souris » c’est le haut du gigot surtout avec l’os.

Pour 4 personnes

  • 4 souris d’agneau (Si votre boucher ne fait pas de souris d’agneau, il y en a chez Picart)
  • 1.5 k de pommes de terre à chair fondante
  • 8 gousses d’ail en chemise (avec la peau) plus 2 gousses épluchées.
  • Thym en branche, huile d’olive, sel, poivre

1.      Piquer d’ail les souris d’agneau, les saler et poivrer puis les disposer dans un plat à gratin (de préférence en pyrex ou en terre) assez grand.

2.      Eplucher les  pommes de terre et les couper en gros morceaux (1 pomme de terre moyenne en 4), les disposer à côté des souris,  les saler et les poivrer.

3.      Ajouter l’ail en chemise.

4.      Mettre le thym en branche, arroser d’un filet d’huile d’olive, mettre un peu d’eau au fond du plat

5.      Mettre le plat au four chaleur tournante à 200 d° pendant 1 h ou 1h10 selon les fours.

Pendant la cuisson il faut retourner et arroser les souris au moins 3 fois en remuant les pommes de terre.

Servir aussitôt, c’est délicieux.

Déguster avec un bon vin rouge évidemment.

Dans l’agneau ce qu’on appelle la souris c’est le jarret, le boucher est parfois réticent pour les couper mais si vous êtes en bon terme avec lui, il vous les fera sans problème, vers chez moi cela coute environ 10 € le kilo ce qui n’est pas trop cher.

 

 

|